Les articles pour planer

Quel est le rapport entre un bon verre de Bordeaux et une soucoupe volante ? Les deux peuvent amener à des expériences-limites plus ou moins acceptables en société. De la transe musicale à la synesthésie, de la poésie à la régression vers des vies antérieures, sont regroupées ici une poignée de ces expériences – qui nécessitent parfois l’aide de psychotropes, d’ondes sonores ou encore de Dieu.

Le bonheur est dans les airs

L’aérostation : 1880-1914

Luc Robène, Dominique Bodin et Stéphane Héas

L’œil de l’esprit

Les visionnaires basques en transe, 1931

Traduit de l’anglais par Catherine Rouslin
William A. Christian Jr

« Emportés par le mix »

Les DJ et le travail de l’émotion

Morgan Jouvenet 

Sons et couleurs

Des noces inachevées

Patrick Crispini

L’alcool des poudriers

Isabelle Bouard 

Enquêtes sur les soucoupes volantes

Pierre Lagrange 

Sous le signe de la salsa

Les danses latino-américaines à Toulouse

Deborah Puccio

 

Têtes multiples et jeux d’optique

Ou l’art de truquer les dieux hindous

Emmanuel Grimaud

Des caves et des hommes en Vendée

Christian Hongrois 

Rêver pour soi et pour les autres

Traduit de l’anglais par Philippe Erikson
Caroline Humphrey et A. Hürelbaatar

 

La danse, le corps, l’inconscient

José Gil 

La muse de l’anthropologie américaine

Poètes-anthropologues, « techniciens du sacré » et field poetry

Amalia Dragani

Renaître en temps réel

Techniques de régression de mémoire et expériences de vies antérieures

Emmanuel Grimaud

Allumer le Dieu

L’expérience spirituelle chez les évangélistes américains

Tanya M. Luhrmann
Traduit de l’anglais par Nathalie Ferron

Renaître à soi-même

Pratiques de danse rituelle en Occident contemporain

Michael Houseman, Marie Mazzella di Bosco et EmmanuelThibault

« Boire un coup… »

Véronique Nahoum-Grappe

Lyriques apprentissages

Les métamorphoses de l’émotion

Annie Paradis 

Vibrations cosmiques

Échos de l’harmonie universelle aux temps des Lumières britanniques

Penelope Gouk
Traduit de l’anglais par Abel Gerschenfeld

« Celles qu’on n’entend pas sont plus douces »

Les hallucinations musicales dans la médecine et la culture au XIXe siècle

James Kennaway
Traduction de Sylvie Muller