Étranges étrangers

Les immigrés ont eu plus tôt droit de cité dans l’ethnologie de la France que dans la république française. De la fonction politique de la moustache turque à Strasbourg à l’humour de rue à Barbès, en passant par les choix matrimoniaux des jeunes françaises de parents maghrébins, voici quelques ethnographies de l’immigration en France.

Moi je viens de Mars, et toi ?

Le rire dans les espaces publics de la Goutte d’Or

Stefan Le Courant

Stand-up !

L’humour des minorités dans les médias en France

Nelly Quemener

Le temps dilaté, l’espace rétréci

Le quotidien des demandeurs d’asile

Carolina Kobelinsky

« Être le dernier jeune »

Les temporalités contrariées des migrants irréguliers

Stefan Le Courant

Honteux d’attendre

Vouloir devenir invisible (Australie)

Maree Pardy

Mise en scène des commerces maghrébins parisiens

Anne Raulin

Les Chinois de Paris : minorité culturelle ou constellation ethnique ?

Jean-Pierre Hassoun et Yinh Phong Tan

Les scaldini de Paris

Maurizio Catani

Les « compagnons du buisson »

Le hérisson au pays des Tsiganes

Alain Reyniers

Un désert matrimonial

Le célibat des jeunes femmes d’origine maghrébine en France

Hervé Flanquart 

Du mariage arrangé au mariage d’amour

Nouvelles stratégies chez les Bengali d’East Londo

Kate Gavron

Le double mariage

Immigration, tradition religieuse et représentation de l’« amour » chez les Sikhs de Grande-Bretagne

Simeran Gell

Un temps élastique

Etudiants des « cités » et examens universitaires

Stéphane Beaud

Quand cela tient à un cheveu

Pilosité et identité chez les Turcs de Strasbourg

Benoît Fliche